Un témoignage émouvant...

Le voeu vécu par une maman.
07 juillet 2019

La jeune italienne de 7 ans, passionnée de danse classique a réalisé son vœu le plus cher : visiter l’Ecole de Danse de l’Opéra National de Paris, et participer à un cours de danse. Bianca, accompagnée de ses parents et ses deux sœurs aînées, a passé un séjour de 3 jours dans la capitale. Et quel séjour ! Toute la famille, mais tout particulièrement Bianca, est repartie en Italie avec des étoiles plein les yeux et d’inoubliables souvenirs, comme en témoigne la lettre de remerciement, chargée d’émotions, que nous a envoyé la maman de Bianca :

« Nous voilà revenus à la réalité, nous nous sentons comme au réveil d’un songe merveilleux, tellement vrai qu’il ressemble à la réalité !!!

Difficile de mettre des mots sur le tourbillon d’émotions que nous avons vécu lors de notre séjour parisien et l’espérance tangible que cette expérience a laissé dans nos cœurs.

L’arrivée à l’hôtel Lyric, à deux pas de l’Opéra, inspirait déjà le rêve de Bianca. Elles avaient avec ses sœurs une chambre pour elles seules et cela suffisait à les rendre heureuses ! Tout respirait la Danse, les rideaux aux motifs de danseuses du Lac des Cygnes, la lampe qui représentait le plafond majestueux de l’Opéra, des rubans de chaussons dessinaient des méandres sur le sol …. Puis, affamés, nous sommes allés déjeuner rapidement au restaurant du coin qui s’appelait Bianca (étrange hasard !) Nouvelles saveurs, habitudes culinaires différentes mais heureusement l’incontournable spaghetti à la bolognaise ! Ensuite promenade à l’Opéra où les filles ont pu découvrir toute la majesté et la beauté de Paris.  Puis pour terminer un bain dans la piscine où la joie de Bianca s’est manifestée en cris, plongeons et pirouettes !

Le second jour, nous avons visité les jardins du Louvre, les Champs Elysées… Le grand moment tant attendu se rapprochait : la soirée à l’Opéra !

Nous sommes arrivés un peu avant le spectacle et entrés par l’entrée des artistes où nous avons été accompagnés dans les backstages. Les yeux écarquillés, Bianca découvrait la scénographie déjà vue des milliers de fois dans le film Ballerina : « Maman regarde l’escalier où Ballerina a marqué son grand jeté ! Comment a-t-elle fait, il est si grand !!!!! »

Fascinée, mais parfaitement à l’aise dans ce contexte, elle commença à poser comme une vraie ballerine dans tous les coins de l’Opéra  puis apprécia le spectacle avec curiosité et attention.

La vraie surprise est arrivée le 3ème jour, une journée inoubliable ! Un chauffeur est venu la chercher pour nous accompagner à l’Ecole de Danse de l’Opéra National de Paris. La petite Mademoiselle Bianca a été traitée comme une étoile de classe internationale. Nous sommes arrivés à l’école de danse à l’heure du déjeuner et elle a pu déjeuner avec les petites ballerines qui lui ont raconté leur histoire.  Carola, une petite danseuse sarde qui vit à l’internat de l’école de danse depuis ses 9 ans lui a témoigné beaucoup d’affection et l’a accompagnée se changer. Elle lui a offert des chaussons de danse avec une dédicace : « Bianca, n’abandonne jamais ton rêve ». Bianca les a essayés et Carola l’a aidée à se lever. Je les écoutais de loin et j’ai entendu Carola lui susurrer  « L’important est de ne jamais abandonner »… Je suis émue… Vêtue de son tutu blanc, son chignon serré sur la tête, Bianca était prête à vivre une expérience sensationnelle. Elle a été invitée à participer à une véritable leçon de danse avec les ballerines de l’Opéra.  Accueillie avec douceur et enthousiasme par toutes les danseuses et le professeur, elle s’est montrée légère, passionnée et talentueuse. Mais les surprises ne sont pas finies ! Elle est allée ensuite acheter sa première paire de pointes dans le magasin le plus chic  de Paris pour la danse, Repetto, puis a retrouvé ses sœurs pour visiter la tour Eiffel. A ce moment-là,  mon cœur était sur le point d’exploser ! Autant de joie pour une maman qui a été tellement mise à l’épreuve.

J’ai essayé en quelques mots de vous raconter ce que vous avez réussi à réaliser et j’espère vous avoir transmis quelques-unes des émotions que nous avons vécues grâce à vous. Cela a été absolument parfait et extraordinaire. Merci à vous. Qui ne l’a jamais vécu ne peut pas comprendre ces mots mais la maladie porte avec elle de grands espoirs… connaître le meilleur de ce monde… et vous, sans aucun doute, en faites partie.

Merci.


Elena, Andrea, Bianca, Consuelo et Gloria. »

 

Traduction par Annie Cantonni.